Les marchés financiers à l’épreuve de l’ESG

28/09/2021
Thumbnail [16x6]

Invesco publie aujourd’hui la sixième édition annuelle de son étude Global Factor Investing. 

L’investissement durable a pris une place prépondérante ces dernières années, et l’étude révèle une volonté croissante d’intégrer l’ESG dans une méthodologie factorielle. En 2021, 78 % des investisseurs interrogés, qui utilisent tous des stratégies factorielles, ont indiqué avoir intégré l’ESG dans leurs portefeuilles.


Auparavant, la mise en œuvre de l’ESG répondait principalement à une demande des parties prenantes et des bénéficiaires en ce sens. 

Les résultats de l’étude montrent toutefois que le premier moteur de décision est désormais la conviction que l’ESG améliore potentiellement la performance des investissements à long terme.
 

L’approche d’investissement factorielle est considérée comme étant plus compatible avec l’ESG qu’une approche pondérée en fonction du marché, mais pas autant qu’une approche active fondamentale. 

Malgré ce constat, les investisseurs interrogés affirment en majorité que l’ESG les pousse davantage à adopter une approche factorielle, en partie parce qu’elle permet de reproduire une méthodologie quantitative dans différentes poches du portefeuille. 

Une minorité d’investisseurs estime que l’ESG est un facteur d’investissement, qui reproduit les caractéristiques de facteurs tels que la valeur (« value ») et la qualité (« quality »). La plupart d’entre eux considèrent toutefois que l’ESG est complètement indépendant des facteurs d'investissement (41 %).


De nombreux investisseurs ont découvert que l’ESG avait créé un biais factoriel dans leurs portefeuilles, en induisant par exemple des pondérations plus élevées que prévu en titres de qualité par rapport à des titres value dans l’univers des actions. 

Sur l’ensemble des investisseurs interrogés, environ deux-cinquièmes ont cherché à savoir si l’ESG avait créé un biais factoriel dans leur portefeuille ; et près de deux tiers d’entre eux en ont découvert un.

Les investisseurs qui n’ont pas effectué cette analyse ignorent comment l’intégration de l’ESG affecte leurs expositions à des facteurs et, en fin de compte, le profil de rendement de leur portefeuille.

Une analyse approfondie a montré qu’il existe une demande non satisfaite d’ETF associant l’ESG à une approche factorielle. 

Près de la moitié des investisseurs (46 %) affirment qu’ils seraient plus susceptibles d’investir dans un ETF factoriel s’il intégrait l’ESG (Graphique 3). 

De manière globale, l’offre de produits ETF combinant ESG et investissement factoriel n’est pas suffisante, et 49 % des détenteurs d’actifs ont parfois du mal à trouver un ETF factoriel qui répond à leurs besoins.